LE SOCLE COMMUN, promesse démocratique

Le CRAP-Cahiers pédagogiques : le socle, réponse pertinente à l’échec scolaire

Alors que le socle commun se voit attaqué à l’intérieur même de l’école, aux côtés d’autres convaincus, le CRAP-Cahiers pédagogiques a souhaité réaffirmer sa pertinence comme réponse à l’échec scolaire et comme perspective pour une école en quête de sens.

En effet, si son objectif n’a pas toujours été visible, si son contenu doit être revu pour trouver plus de cohérence, si la formation n’a pas été suffisante pour le mettre en place sereinement, nous plaçons pourtant dans le socle commun des attentes de justice et d’efficacité. Non pas de manière théorique, mais parce que nous avons constaté, en le mettant en place dans nos classes, qu’il faisait progresser nos élèves. En effet, nos collègues qui sont passés au travail par compétences nous rapportent les améliorations que cela engendre dans les apprentissages, notamment chez les élèves les plus en difficulté. De plus le socle commun, lorsqu’on le prend au sérieux et qu’on ne le réduit pas à des savoirs rudimentaires pour une école des pauvres, met en avant des compétences trop négligées par notre école : savoir travailler en équipe, savoir chercher des informations notamment sur internet, savoir mener des projets individuels ou collectifs. Autant de capacités indispensables au citoyen du XXI ° siècle.

Ceux qui lui opposent une école exigeante ou une “culture de haut niveau” font fausse route. Le socle commun, bien compris, est une manière concrète de faire progresser tous les élèves et de contribuer à la transmission culturelle, autrement qu’en faisant semblant…

Publicités

Information

Cette entrée a été publiée le 16 mars 2012 par dans Organisations.

RSS Scoop.it : Le socle commun pour les nuls

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.
%d blogueurs aiment cette page :