LE SOCLE COMMUN, promesse démocratique

Témoignage : le socle, une ambition qui reste à mettre en musique

Depuis la session 2011 du brevet des collèges, les sept compétences du socle doivent être validées pour obtenir le diplôme. Cette disposition a mis en mouvement les équipes de façon chaotique et sans véritable accompagnement. Elle a cependant négligé le fait que pour évaluer puis valider, encore faut il mettre les élèves en situation d’apprentissage. La mise en œuvre des compétences du cadre européen des langues ou du B2I l’a démontré.

La mise en œuvre progressive de l’approche par compétences dans les collèges et les écoles est un bon levier pour renforcer le lien école collège et pour favoriser le travail en équipe. Elle interroge l’ensemble des équipes pour tendre vers une plus grande efficacité de l’école obligatoire. Malgré les embûches liées aux incohérences entre contenus du socle et programme, aux lourdeurs technocratiques et au manque d’impulsion, dans les établissements, des enseignants innovent, bricolent, se concertent, portent un autre regard sur l’élève en difficulté et sur leurs missions. Des équipes de direction facilitent la mise en œuvre de stratégies innovantes. Il n’y aura pas de mise en œuvre du socle sans véritable changement de pratiques et sans redéfinition du contenu. Les équipes sur le terrain ont commencé à s’engager et elles attendent des décisions courageuses en ce sens.

Sylvain LADENT –  Principal de Collège

Publicités

Information

Cette entrée a été publiée le 15 mars 2012 par dans Témoignages.

RSS Scoop.it : Le socle commun pour les nuls

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.
%d blogueurs aiment cette page :