LE SOCLE COMMUN, promesse démocratique

Roger-François Gauthier : « pourquoi le socle ? »

Pourquoi faire du « socle commun » la référence claire et centrale
du système éducatif ?

par Roger-François Gauthier

Il faut savoir ce qu’on veut : si le propos est d’abandonner l’idée d’une scolarité obligatoire commune à tous les enfants, de retourner à une séparation des filières dès la sixième, avec des types modernes d’examens d’entrée, alors pourquoi ne pas abandonner jusqu’à l’idée d’une école primaire commune (et communale), pour être bien certains à la fois qu’on fera des économies, que chacun aura un menu scolaire à la mesure de « prédictions » dont personne n’est avare et que l’école cessera de prétendre changer quoi que ce soit à la répartition des places dans la société ? Ce que la division sociale de l’espace n’a pas encore réalisé, que l’école le hâte ! La compétition scolaire sera alors consacrée comme un petit jeu sans complexes entre les classes qui auront « tiré l’échelle » derrière elles de toute ascension sociale par l’école. Faut-il d’ailleurs s’épuiser à réaliser ce qui s’élabore sans difficulté tout seul, en laissant faire les jeux à l’œuvre ?
Maintenant si on ne se reconnaît pas totalement dans cette logique pourtant toute simple, alors il faut considérer que l’école obligatoire n’a pas de sens si elle n’en a pas un d’abord en termes d’objectifs d’apprentissage communs à tout le cursus : le sens du « commun », le sens de ce qu’une société définit comme apprentissages « obligatoire » c’est le vrai sens de l’école « obligatoire », et tout (la formation des maîtres, leur identité même, l’organisation spatiale, les pédagogies à l’œuvre, mais aussi les poursuites d’étude, les modes d’évaluation des élèves, leur droit à des apprentissages responsables, etc.), tout doit s’organiser autour de cela. Et ce qui supporte tout un ensemble, en effet, cela s’appelle souvent un « socle » !

Roger-François gauthier, expert auprès de l’UNESCO

Publicités

À propos de Anthony Lozac'h

Prof d'Histoire-Géographie s'intéressant à la pédagogie et aux questions éducatives, militant syndical au Se-Unsa.

Information

Cette entrée a été publiée le 15 mars 2012 par dans Contributions.

RSS Scoop.it : Le socle commun pour les nuls

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.
%d blogueurs aiment cette page :