LE SOCLE COMMUN, promesse démocratique

Proposition 1 : Faire de l’acquisition du socle commun un droit opposable

La loi d’orientation de 2005 demande à la scolarité obligatoire de garantir à chaque élève les moyens nécessaires à l’acquisition du socle commun. C’est un engagement fort qui doit se traduire concrètement dans des dispositifs pédagogiques variés, à même de conduire chaque élève vers la réussite. Nous sommes convaincus que l’immense majorité des élèves peuvent valider l’acquisition du socle commun à la fin de la classe de troisième. Mais dans les cas exceptionnels où les élèves n’auraient pas acquis le socle commun dans sa totalité à l’issue de la classe de troisième, ceux-ci doivent pouvoir en poursuivre l’acquisition en classe de seconde. Si, au terme de la scolarité obligatoire, l’acquisition du socle n’est toujours pas validée, un droit à formation complémentaire gratuite doit être ouvert jusqu’à validation.

Participez en commentant cette proposition et découvrez les 9 autres.

Préambule aux 10 propositions


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 15 mars 2012 par dans Nos 10 propositions.

RSS Scoop.it : Le socle commun pour les nuls

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.
%d blogueurs aiment cette page :