LE SOCLE COMMUN, promesse démocratique

Louise Lafortune : « des perspectives pédagogiques en otage des enjeux politiques »

En tant que porte-parole d’un collectif d’universitaires de toutes les universités québécoises qui a produit Manifeste pour une école compétente (2011), je désire apporter un point de vue sur les réflexions françaises à propos des débats actuels sur le socle commun de connaissances et de compétences.

En regardant de l’extérieur ce qui se passe en France, il n’est pas surprenant de constater que ce qui était prévu dans la loi de 2005 n’est actuellement pas appliqué selon les fondements de départ. En France comme au Québec, les décisions importantes concernant l’éducation sont tributaires d’enjeux politiques, voire électoralistes. Ce n’est donc pas la pédagogie qui prime et la réussite de tous les élèves, mais plutôt ce qui contribue à l’élection des candidats et candidates.

Une telle situation ne peut mener qu’à des incohérences dans les systèmes d’éducation. Il est vrai que la mise en œuvre de changements en éducation n’est pas simple, car tout le monde est allé à l’école et pense posséder une grande expertise en ce domaine. Pourtant, avec les recherches actuelles en sciences de l’éducation, l’apprentissage et l’enseignement se complexifient. Il devient difficile, voir néfaste, de tenir compte des points de vue plus ou moins divergents de l’électorat.

Comme il a été recommandé dans le Manifeste pour une école compétente, la mise en place d’« une agence indépendante du gouvernement dotée de pouvoirs décisionnels pour piloter les changements en éducation » permettrait d’éviter les changements « à la pièce » pouvant mener à des essoufflements professionnels ce qui nuit à la réussite de tous les élèves.

Louise Lafortune Ph.D. Professeure,

département des sciences de l’éducation Université du Québec à Trois-Rivières

Publicités

Information

Cette entrée a été publiée le 15 mars 2012 par dans Contributions.

RSS Scoop.it : Le socle commun pour les nuls

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.
%d blogueurs aiment cette page :